Accueil ::> Informations ::> Procès fictifs en 2de2

Procès fictifs en 2de2

vendredi 31 mai 2019, par Administrateur.

Chacun a joué son rôle au Tribunal de Grande Instance d’Argentan.

Après six mois de préparation, à la fois en EMC (Education Morale et Civique) et en français, et de multiples rendez-vous avec de vrais acteurs du monde de la justice, les élèves de 2de2 ont pu se glisser, le jeudi 16 mai 2019, chacun dans un rôle différent : juges, procureurs, avocats, huissier, victimes, témoins ou prévenus... pour faire vivre trois affaires réelles, anonymées pour l’occasion.

Fruit d’un partenariat entre le rectorat de Caen, le lycée Mézeray-Gabriel et le TGI d’Argentan, le projet expérimental, initié par Mmes Régnault-Lugbull, Présidente du TGI et Boscher Isabelle, IA-IPR de lettres et M Salvat, proviseur du lycée Mézeray-Gabriel, a été mis en place avec enthousiasme au sein de la classe de 2de2 afin de développer les compétences orales des élèves et de les préparer progressivement au grand oral qu’ils auront, pour la plupart, en terminale.

Avant que ne soient décortiquées, préparées et mises en scène les trois affaires, les élèves ont pu participer à une séance de ciné-débat - animée par Mme Decimo-Breant, juge d’instance - autour de la 10e chambre, instants d’audience de Raymond Depardon, au cinéma d’Argentan, et à une séance d’audience fructueuse au TGI d’Argentan. Pour mener à bien le projet, mieux cerner les affaires et le défi qui l’attendait, la classe de 2de2 a ensuite rencontré, à différentes reprises, Mme Nirmala Gnanou, substitut du procureur, M. Gance, vice-président du TGI et Mme Dinis, greffière au pôle correctionnel.

S’ils ont appris, en français, à travers différents textes littéraires, que le bonheur n’était pas dans le crime, à porter la voix publiquement, ils ont eu, en EMC, l’occasion de creuser leurs connaissances sur la justice et le monde de la prison.

Photos de Marie Lenglet, journaliste à Ouest-France

Incarner des acteurs de la justice et des justiciables restera sans doute une expérience intéressante, marquante et inédite aux dires des élèves. En tant qu’enseignantes encadrant le projet, nous avons pu apprécier les progrès faits par chacun des élèves dans l’exercice difficile de la prise de parole en public. Merci à tous les protagonistes de ce projet et de ces affaires.

Mmes Caillot-Morby et Ferrière.