Accueil ::> Administration ::> Histoire du lycée

Histoire du lycée

vendredi 6 novembre 2015, par Administrateur.

BIOGRAPHIE DE FRANCOIS-EUDES DE MEZERAY

Né en 1610, mort le 10 juillet 1683.

Fils d’un chirurgien de village, né à Ri en 1610 dans l’Orne en Normandie d’une famille de six enfants, dont il est le 4e, François Eude de MEZERAY fut commissaire des guerres et historiographe de France.

Après avoir été quelque temps commissaire des guerres, il alla à Paris où il débuta par quelques pamphlets politiques. François-Eudes rajoute à son nom celui de Mézeray, lieu-dit de Normandie, lorsqu’il cherche à se faire une place à la Cour.

Puis il s’enferma au collège Ste-Barbe et se mit à l’étude de l’histoire avec une ardeur qui altéra sa santé. Il a composé une Histoire de France, avec portraits des rois et des princesses, qui eut un succès prodigieux. Il en fit un Abrégé qui ne fut pas moins bien accueilli.

Son Histoire de France est fort appréciée, en particulier des femmes dont il loue le rôle. Sa valeur scientifique est plutôt moindre, car il rapporte parfois d’anciennes erreurs sans les corriger. Mais sa valeur littéraire est bien meilleure. Emaillé d’anecdotes de toute sorte, son texte est très vivant et se lit aisément. L’histoire de France de Mézeray (1643-1651) connu un très grand succès. C’est également une lecture des plus fertiles et des plus nourrissantes pour l’esprit.
Il eut l’idée du premier journal littéraire et scientifique.

"Il ne manque ni de diligence, ni de sagacité. Son style n’est pas non plus mauvais, quoiqu’il pût être plus naturel et plus soutenu… C’est néanmoins le meilleur de nos compilateurs français, et qui a assez de fonds et de pénétration pour bien faire (Chapelain).

En 1675, l’académie lui conféra l’emploi de Secrétaire perpétuel, cette place ne pouvait être donné qu’à un homme laborieux et de bonne volonté. Aussi, parmi les Académiciens que venait visiter la Reine Christine de Suède, connue autant que redoutée pour ses crimes « politiques », il se plaît à commenter devant tous l’article « jeu » du Dictionnaire en pleine élaboration, en improvisant : « Jeux de princes, qui ne plaisent qu’à ceux qui les font ». A l’Académie, l’on vote par petites boules noires ou blanches (ce sont les futurs « bulletins »). Systématiquement, Mézeray contredit même l’unanimité.

Mézeray dont l’ « Histoire de la Turquie » marque les débuts de l’histoire comparée, il importe d’étudier autant les documents diplomatiques ou littéraires, que la numismatique, la cartographie ou l’épigraphie.

Mézeray s’éteint à Paris en 1683, dans une réelle misère, du fait d’avoir vu sa pension refusée par Colbert.